Château de Lacoste  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

"In 2001, Pierre Cardin purchased the ruins of the Château de Lacoste that was was formerly owned and inhabited by the Marquis de Sade; he partially renovated the site and held music and dance festivals there"--Sholem Stein

Ruins of the Château de Lacoste of Marquis de Sade
Enlarge
Ruins of the Château de Lacoste of Marquis de Sade

Related e

Wikipedia
Wiktionary
Shop


Featured:

Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel
Enlarge
Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel

The château de Lacoste or La Coste is situated in Lacoste in the region Provence-Alpes-Côte d'Azur. It is best-known as the castle of the Marquis de Sade.

Information that the Château de Lacoste is the basis for the Silling Castle is erroneous.

Contents

History

Lacoste is best known for its most notorious resident, Donatien Alphonse Francois comte de Sade, the Marquis de Sade, who in the 18th century lived in the castle overlooking the village. Following a series of incidents involving local women and the police, the Marquis fled the country but was eventually imprisoned. His castle was partially destroyed in an uprising in 1779 and was later looted and plundered by locals. It is now owned by fashion designer Pierre Cardin, who has partially restored it and holds cultural events there.

During the first half of the 19th century the village saw a brief time of agricultural and economic prosperity from the Roman limestone quarries, but soon hit a slump in the second half of the century and a large portion of the upper village of Lacoste fell into disrepair and ruins.

During World War II, the French Resistance took their foothold in the steep Luberon Mountains around Lacoste, and trenches and barbed wire still exist in the forested area in the valley, where resistance fighters prepared to square off with German troops.

Emplacement

Il est posé sur le sommet d'une extension du flanc nord du petit Luberon sur laquelle est regroupé le village. Cette position offre à ses occupants de superbes vues sur la vallée du Calavon, les Monts de Vaucluse avec en arrière plan le Mont Ventoux et les Alpes, mais aussi sur le village de Bonnieux que l'on aperçoit sur une proche colline.

Histoire

Son origine est du XIe siècle, largement modifié par la suite.

Il est longtemps resté la propriété de la famille des Simiane.

Plusieurs hypothèses quant au passage des Simiane aux Sade.

Le marquis de Sade y séjourna de 1769 à 1772, entre le scandale d'Arcueil et celui de Marseille, puis après celui-ci et sa fuite en Italie, s'y réfugia jusqu'à son incarcération au donjon de Vincennes en 1777. Évadé lors de son transfert à Aix, il s'y réfugiera une dernière fois du 16 juillet au 7 septembre 1778 avant d'être reconduit à Vincennes.

C’est en 1772 qu'il fit ici son plus long séjour, au cours de celui-ci, il se fit construire dans son château un théâtre pouvant accueillir 120 spectateurs à chaque représentation. Tout au long de ses internements, il aura pour La Coste « un attachement extraordinaire ».

À la Révolution, le château est vandalisé et détruit en grande partie. Les matériaux qui l'ont composés sont revendus pour d'autres constructions.

Criblé de dettes, en l’an IV de la République, le château et ses terres sont vendues à Rovère, député du Vaucluse, natif de Bonnieux, qui, victime du coup d'État du 18 fructidor sera déporté en Guyane où il mourra à Sinnamary en 1798.

1952, André Bouer, professeur des collèges, en devient propriétaire et se consacre alors à sa restauration.

En 2001, Pierre Cardin achète le Château. Résidence secondaire de celui-ci, le chateau est actuellement en cours de rénovation. Chaque année en été, il organise dans les carrières à l'ouest du château le festival de Lacoste, festival artistique musical.

Notes

Bibliographie

  • Jules Courtet, Dictionnaire géographique, géologique, historique, archéologique et biographique du département du Vaucluse, Avignon, 1876.
  • Robert Bailly, Dictionnaire des communes du Vaucluse, Éd. A. Barthélemy, Avignon, 1986.
  • Henri Fauville, La Coste – Sade en Provence, Édisud, Aix-en-Provence, 1984

Voir aussi

Liens internes




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Château de Lacoste" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools