The Words (book)  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

(Redirected from The Words)
Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Les Mots (English: The Words) is an autobiography by Jean-Paul Sartre first published in 1964. The story covers Sartre's youth from 4 to 12 years and is divided in two parts: « Reading » and « Writing».

Contents

Title

Le titre originellement prévu était Jean sans terre pour le jeu de mots, mais aussi en référence à Jean d'Angleterre, sans héritage.

Présentation et Structure de l'œuvre

Le texte est divisé en deux parties à peu près équivalentes intitulées « Lire » et « Écrire ». Cependant, selon Philippe Lejeune, ces deux parties ne sont qu'une façade et ne révèlent pas la progression chronologique de l'œuvre. Il considère que le texte devrait plutôt être divisé en cinq parties qu'il appelle « actes ».

  • Le premier acte présente dans un ordre chronologique la préhistoire de l'enfant en donnant ses origines familiales.
  • Le deuxième acte évoque les différentes comédies qu'a joué Sartre sous l'influence de ses parents en s'enfermant dans un monde imaginaire.
  • Le troisième acte est la prise de conscience de son imposture, sa contingence, sa peur de la mort et sa laideur.
  • Le quatrième acte présente le développement d'une nouvelle imposture, dans laquelle Sartre prend diverses postures d'écrivain.
  • Le cinquième acte évoque la folie de Sartre, qu'il considère comme la source de son dynamisme ainsi que l'annonce d'un second livre qu'il n'écrivit finalement pas .

Analyse et commentaires

  • Le premier titre auquel pensait Jean-Paul Sartre était Jean sans terre, qu'il fallait comprendre selon Jean-Bertrand Pontalis comme Jean sans père, et son projet était de revenir sur son enfance petite-bourgeoise qui l'avait programmé pour être un homme des mots alors qu'aucun livre ne fait le poids face aux malheurs des hommes réels. C'est pour démythifier l'écriture, considérée maintenant comme une composante de l'idéologie bourgeoise, qu'il entreprend de régler ses comptes avec l'enfant roi et bouffon que sa famille - et en particulier sa mère et son grand-père Charles Schweitzer - avait fabriqué. Né «fils d'un mort», d'une mère privée de ses droits et d'un grand-père autoritaire, il décrit comment il a joué une « comédie des adultes » durant ses jeunes années : « J'étais un polichinelle, un pasquin, un grimacier. »
  • Comme tout autobiographe, l'auteur joue du dévoilement orienté en cherchant à illustrer sa thèse en maniant avec aisance l'auto-ironie. Mais il s'agit bien d'une mise en scène de l'enfant qu'il dit avoir été; cette recréation de son enfance comporte en effet des erreurs chronologiques et des choix révélateurs comme le démontre la biographie détaillée établie par Annie Cohen-Solal. Sartre tout en racontant sa propre histoire a entremêlé celle de son époque.

Prolongement

Paradoxe :

Cette œuvre de prise de distance avec l'écriture a été, un peu paradoxalement, très travaillée par l'auteur et a été saluée presque unanimement comme une réussite littéraire. Notons enfin que cette autobiographie constitue en fait les adieux brillants de Jean-Paul Sartre à la littérature. En novembre de la même année 1964, il refusera le Prix Nobel de Littérature attribué à l'écrivain français Jean-Paul Sartre pour son œuvre qui, par l'esprit de liberté et la recherche de vérité dont elle témoigne, a exercé une vaste influence sur notre époque. Car, selon lui, personne ne mérite la gloire de son vivant ; et surtout, tenant à sa liberté, il ne voulait pas dépendre d'une quelconque institution, tenant à rester indépendant.





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "The Words (book)" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools