The Mother and the Whore  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

The Mother and the Whore (French La maman et la putain) is a 1973 French film directed by Jean Eustache. It is one the last typical Nouvelle Vague films and an extended essay on male angst, the war of the sexes and the Madonna-whore complex.

Contents

Plot

This dramatic film focuses on three twentysomething Parisians in a bizarre love triangle: Alexandre Jean-Pierre Léaud is a seemingly unemployed narcissist involved with both a live-in girlfriend Bernadette Lafont and a Polish nurse Françoise Lebrun whom he picked up at Café de Flore and with whom he begins a desultory affair. The film focuses less on plot than on the confused and ambivalent interrelations of these three lost souls.

Style

Clocking in at over 3½ hours, this film has a style seemingly borrowed from cinéma vérité and it tries to capture real life in post-May 1968 France. A typical scene is one where Marie comes home, puts a record on the turntable and listens to it in real time. It was preceded by a similar 1969 American film called Coming Apart.

Appraisal and criticism

In his 1974 top ten, Roger Ebert rated The Mother and the Whore third best after Scenes from a Marriage and Chinatown.

French language commentary

Dernier film emblématique de la Nouvelle vague, La Maman et la Putain étonne par sa thématique décalée : alors que la société revendique une redéfinition des rapports amoureux, le film de Jean Eustache s'achève sur une très traditionnelle demande en mariage, et montre la tristesse d'une certaine « liberté sexuelle » ou encore le désespoir lié à l'interruption volontaire de grossesse. La jalousie, sentiment que chacun affecte d'évacuer, frappe à son tour chacun des personnages principaux du film.

Le jeu des acteurs, qui semble au départ un peu faux - ils récitent un texte théâtral, très écrit, très éloigné du langage parlé - aboutit pour finir à des scènes très intenses, comme le long monologue de Veronika à la fin du film, ou, un peu plus tôt, le récit de sa rupture avec Gilberte par Alexandre.

Á sa sortie, le film créera un scandale important pour différentes raisons. Son titre, pour commencer, et ses différentes affiches qui évoquent l'amour à trois ; sa thématique jugée réactionnaire par la génération soixante-huitarde : des emblèmes de la gauche sont moquées - Sartre est traité d'alcolique, Duclos de rat) - et le mot d'ordre « jouissez ! » est retourné contre lui-même ; sa trivialité, enfin, dans certains dialogues et dans certaines scènes comme celle où Alexandre doit ôter un tampon à Veronika.

Cast





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "The Mother and the Whore" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools