Max-Pol Fouchet  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Max-Pol Fouchet (Saint-Vaast-la-Hougue, le Template:1er mai 1913Vézelay, le 22 août 1980) est un écrivain, journaliste et homme de télévision français.

Contents

Biographie

Max-Pol Fouchet passe sa jeunesse à Alger, où son père, armateur normand gazé lors de la Première Guerre mondiale, a immigré avec sa famille. Étudiant en lettres, il y rencontre Albert Camus, avec qui il milite aux Jeunesses socialistes.

En 1939, il fonde et anime la revue poétique Fontaine, revue mensuelle de la poésie et des lettres françaises, qui groupe des écrivains résistants à Alger et qui deviendra rapidement sous l'Occupation, la tribune de la Résistance intellectuelle française, à travers notamment des écrivains engagés comme Georges Bernanos, Aragon, Antonin Artaud, Jean Wahl, Jean Rousselot, Pierre Emmanuel, Pierre Jean Jouve, Georges-Emmanuel Clancier, Claude Roy, Loys Masson, André Frénaud, Jules Supervielle, Max Jacob, Henri Michaux, René Char, Jean Lescure. En 1942, il publie «Liberté» de Paul Éluard. Parallèlement, il donne à la RTF des chroniques de littérature et d'art.

À la libération, Max-Pol Fouchet parcourt le globe. De retour en France au début des années 1950, il participe aux premiers pas de la télévision avec la préoccupation d'initier les Français à la culture. Il crée ainsi, avec Pierre Desgraupes et Pierre Dumayet les émissions culturelles Lectures pour tous, le Fil de la vie et surtout "Terre des Arts" série qui inaugure de 1964 à 1974 le documentaire sur l'art à l'ORTF. Il participe également à l'émission Italiques produite par Marc Gilbert comme chroniqueur. Mais ses prises de positions (contre la peine de mort, la torture et la censure), alors que le pouvoir politique encadre encore fortement la télévision, l'en éloigne. Il n'abandonne pas pour autant ses activités littéraires en publiant romans, recueils de poésie et récit de voyages.

Dans les années 1970, il fait partie du "comité de sélection" de la société de vente par correspondance Le Grand Livre du Mois. Lors de la sortie du livre L'archipel du Goulag, il s'oppose à l'auteur, notamment lors d'un numéro de l'émission Apostrophe.

Durant sa carrière, il sera aussi journaliste à Libération, professeur d’histoire de l'art, homme de radio et archéologue.

En 1983 les Postes françaises émettent un timbre "Max-Pol Fouchet, 1913-1980 (1,80 + 0,40).

En 1990, "Max-Pol Fouchet, profil d'une oeuvre" (CD, Ed Adès) d'Edmond A. Lévy - qui fut son collaborateur artistique sur "Terre des Arts" - obtient le Grand Prix de l'Académie Charles Cros (Prix de la parole enregistrée).

Bibliographie

Voir aussi

Lien interne





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Max-Pol Fouchet" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools