Le Serpent qui danse  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

(Redirected from Le Serpent Qui Danse)
Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Le Serpent qui danse is a poem by French poet Charles Baudelaire, collected in "Les Fleurs du mal".

It was set to music by Serge Gainsbourg and released on the album Serge Gainsbourg N° 4 in 1962.

In music

Le Serpent qui danse est un poème lyrique de Charles Baudelaire paru dans le recueil de poèmes Les Fleurs du mal en 1857. Il s'agit d'un poème en quatrains à rimes croisées, divisé en neuf strophes. Charles Baudelaire y évoque sa maîtresse Jeanne Duval. Plusieurs auteurs-compositeurs-interprètes ont mis en musique ce poème :

Full text

Que j'aime voir, chère indolente, De ton corps si beau, Comme une étoffe vacillante, Miroiter la peau!

Sur ta chevelure profonde Aux âcres parfums, Mer odorante et vagabonde Aux flots bleus et bruns,

Comme un navire qui s'éveille Au vent du matin, Mon âme rêveuse appareille Pour un ciel lointain.

Tes yeux où rien ne se révèle De doux ni d'amer, Sont deux bijoux froids où se mêlent L'or avec le fer.

A te voir marcher en cadence, Belle d'abandon, On dirait un serpent qui danse Au bout d'un bâton.

Sous le fardeau de ta paresse Ta tête d'enfant Se balance avec la mollesse D'un jeune éléphant,

Et ton corps se penche et s'allonge Comme un fin vaisseau Qui roule bord sur bord et plonge Ses vergues dans l'eau.

Comme un flot grossi par la fonte Des glaciers grondants, Quand l'eau de ta bouche remonte Au bord de tes dents,

Je crois boire un vin de bohème, Amer et vainqueur, Un ciel liquide qui parsème D'étoiles mon cœur !


See also





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Le Serpent qui danse" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools