The Quest of the Absolute  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

(Redirected from La Recherche de l'Absolu)
Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

The Quest of the Absolute (French: La Recherche de l'absolu) is a novel by Honoré de Balzac. The novel first appeared in 1834, with seven chapter-divisions, as a Scène de la vie privée; was published by itself in 1839 by Charpentier; and took its final place as a part of the Comédie in 1845.

Thème

C’est un problème moral que soumet ici Balzac à l’attention du lecteur : celui des droits de l’individu supérieurement doué au sein de la société, les déchirements du génie pris entre la passion de ses recherches scientifiques et l’affection pour sa famille qu’il finit par ruiner.

À Douai, la maison Claës abrite une des familles les plus célèbres et plus authentiquement flamandes de la région. Balthazar Claës, homme riche et cultivé mène la vie heureuse d’un grand bourgeois flamand. Il a été l’élève de Lavoisier avec lequel il a étudié la chimie. Il adore la femme qu’il a épousée en 1795, et le bonheur de la famille est complet, jusqu’au jour où, en 1810, Balthazar reçoit la visite d’un mathématicien polonais devenu soldat pour gagner sa vie. L’homme expose à Claës le point précis où il en est arrivé dans sa tentative de décomposer les corps simples afin de découvrir le principe de la matière.

Après le départ de l’officier polonais, Balthazar est pris par le démon de la recherche. Saisi d’une véritable fièvre, il passe de coûteuses commandes de produits chimiques, il s’enferme dans son laboratoire de chimie avec son valet, il néglige sa femme et ses quatre enfants, et il conduit sa famille à la ruine. L’intrigue oppose la famille et le dévouement filial à la recherche obsessionnelle du savant, toujours sur le point de trouver l’absolu et toujours échouant, jusqu’à sa mort. Le roman couvre une longue période (1810-1832) qui suit les ruines successives de la famille Claës. Chaque fois, la fortune est miraculeusement reconstituée, grâce à la prévoyance de la mère qui meurt de désespoir, puis à la sagesse et à la fermeté de la fille aînée, Marguerite, que l’on pourrait rapprocher d’Eugénie Grandet dans son rôle de jeune fille modèle. Marguerite dirige de fait la maison, tout en laissant à son père l’illusion qu’il garde son autorité sur la famille. La déchéance de Balthazar est décrite avec passion et minutie par un Balzac lui-même ébloui par l’idée d’absolu. Le roman offre aussi un tableau éclatant des mœurs de la ville de Douai et des splendeurs de la maison Claës.

Même s’il ne fait pas partie intégrante du vaste tableau social de la Comédie humaine, la Recherche de l’absolu est un des textes les plus attachants de Balzac. Il traite de la recherche de la perfection, thème que l’on retrouve dans Illusions perdues (le papier parfait pour l’imprimerie Séchard) et le Chef-d’œuvre inconnu, (une peinture plus forte que la réalité).

Sources d’inspiration

Plusieurs sources d’inspirations sont citées concernant le personnage de Balthazar Claës. À Nice on mentionne Pierre-Joseph Arson, un banquier qui voulut acheter le secret de l’absolu au mathématicien polonais Josef Hoëné-Wronski. Il dépensa plus de Template:Unité francs sur 16 ans : 17 billets de Template:Unité francs, Template:Unité francs et une reconnaissance de dette de Template:Unité francs. Peut-être Template:Unité francs, selon un article du Figaro du 21 août 1831 sur le mode plaisant : Template:Citation. Furieux d’avoir été berné, Arson fit un procès à Wronski.

Allusion cinématographique

Beaucoup d’œuvres de Balzac ont été adaptées à l’écran… Mais, a priori, aucune adaptation cinématographique de La Recherche de l’Absolu. Néanmoins, le film Les Quatre Cents Coups (1959) de François Truffaut fait allusion à cette œuvre. Antoine Doinel plagie la fin de La Recherche de l’Absolu lors d’une composition de français. Le professeur lui attribue la note zéro au grand désarroi d’Antoine, qui en fait se souvenait involontairement du passage qu’il avait lu récemment. Antoine Doinel a consacré un autel à Balzac chez ses parents.





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "The Quest of the Absolute" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools