La Femme-Objet  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

(Redirected from La Femme objet)
Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

La Femme objet is a 1980 French pornographic film directed by Frédéric Lansac which deals with the trope of sexual objectification.

The film is the story of a science fiction writer who is completely addicted to sex. Realizing that no living woman can satisfy him, he sets up a laboratory in the basement and builds a true to life, remote controlled robot woman - his "female object" (Marilyn Jess). At first life is good, as the stunning, busty blonde robot can not speak nor complain. However, as time goes on, something goes wrong with the experiment. The robot begins to develop a personality of its own, and refuses to obey his commands. Soon she is out of control, having sex with anyone else who comes by the house. The writer makes a second robot but it is not long before he is obeying the commands of his two robots and he has became "l'homme objet"- the male object.

Contents

Synopsis

Un écrivain de science-fiction, Nicolas (Richard Lemieuvre), est doté d'une sexualité très exigeante qui épuise ses partenaires. Celles-ci le quittent toutes au bout de quelques temps lassées par sa virilité hors normes. Après plusieurs déceptions, il trouve enfin la partenaire idéale dans un robot qu'il fabrique de ses mains et qu'il programme pour obéir à sa volonté. Mais la créature (Marilyn Jess) se retourne contre son maître et le transforme, à son tour, en jouet sexuel.

Partenaires successives

Outre un intermède avec une attachée de presse, l'écrivain épuise successivement deux partenaires avant de songer à la solution apparemment miraculeuse de recourir à une femme-objet.

  • Première partenaire, Sabine : L'écrivain croit avoir trouvé la partenaire idéale en la personne de Sabine qui se plie volontiers à toutes ses exigences. Première scène dans une chambre sous un drap de lit rose, puis dans les toilettes d'un café tandis que le garçon les observe. Plus tard, dans un appartement, il observe Sabine suçant son pouce en train de se masturber tandis qu'il joue avec un petit robot télécommandé figurant R2-D2. Mais Sabine commence à se lasser. Dans la cuisine tandis qu'elle fait la vaisselle vêtue uniquement de dessous noirs, l'écrivain s'approche d'elle. Malgré ses protestations, il s'active tandis qu'elle continue à laver les assiettes et finie par casser un verre. Encore plus tard, rentrant à l’appartement, il trouve Sabine nue en train de dormir derrière une porte vitrée. N’osant s’approcher, il se masturbe et éjacule contre la porte.
  • Seconde partenaire, Lucille : À la recherche d'une nouvelle partenaire, notre écrivain à l'idée de recourir aux services d'une agence de secrétaires intérimaires. Il en essaye deux, puis trois, avant de trouver Lucille qui parait faire l'affaire. Elle cède à tous les caprices de Nicolas et accepte de ne pas s'interrompre, y compris lorsque survient Sabine qui entre à l'impromptu dans l'appartement pour récupérer quelques affaires. Mais bientôt, Lucille finit par se fatiguer et s'endort même alors que Nicolas est « au mieux de sa forme ». Un jour, en rentrant d'une partie de tennis, il trouve un mot sur la table dans lequel elle lui annonce son départ.
  • L'attachée de presse, Olga : Séduit par Olga, Nicolas la force sur la table de la salle de séjour. Celle-ci est dotée d'un fort accent anglais et ne cesse de s'enthousiasmer tandis que le petit R2-D2 clignote juste à côté d'elle. Néanmoins, elle ne reviendra jamais et lui enverra les dossiers par la poste.

Curiosités

L'histoire est présentée comme étant un flashback. L'écrivain de science-fiction, Nicolas, est assis devant sa machine à écrire et raconte son histoire en voix off. Il introduit chaque scène et la commente en faisant part de ses états d'âme, c'est-à-dire essentiellement de ses frustrations. Ses commentaires sont très cyniques et machistes sur un mode outré censé en souligner l'humour et le second degré. Le procédé de la voix off est aussi, dans ce cas, une facilité permettant de faire l’économie d’un scénario plus construit.

La scène de l'animation du robot Marilyn Jess est fortement inspirée de celle du film de James Whale, en 1931, dans laquelle on voit la créature de Victor Frankenstein revenir à la vie. Loin de sa sophistication de ce film, la machine censée animer le robot n'est toutefois rien d'autre qu'une grosse lampe à bronzer. La plastique de Marilyn Jess est aussi à comparer, dans un subtil effet de contraste, à celle du monstre qu'incarnait Boris Karloff, l'icône sexuelle répondant à celle du film d'horreur et de genre.

Fiche technique

Distribution

Citations

Le film est commenté tout du long en voix off par le principal personnage. Ces extraits sont tirés de son monologue.

  • « Agence d'intérim Framo : disponible 24H sur 24. Enfin une publicité qui ne mentait pas ! J'appréciais. J'appréciais énormément. Lucille tenait bien le coup. Elle acceptait tous les miens. »
  • « Lucille était sexuellement très frustrée. Elle ne faisait, avant de me connaître, l'amour qu'une fois par jour. Une fois par jour ! Avec moi, c'était une fois par heure. »
  • « Je commençais à avois des idées sur le facteur, c'est dire à quel point de frustration j'en étais. Et puis, une idée, l'Idée m'est venue : Le héros de mon premier roman, Le Serviteur idéal, se créait un robot. Pourquoi pas moi ? »

Sur le même thème

External links

http://www.imdb.com/title/tt0146082



Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "La Femme-Objet" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools