Jules Gay  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Jules Gay (born in Paris in 1807, died in Brussels in 1887) was a French publisher of curiosa and erotica working in Paris when he was forced to move to Brussels after being convicted in an obscenity trial in May 1863. In Brussels, he teamed up with Auguste Poulet-Malassis.

Jules Gay is best remembered for his 1861 bibliographic work Bibliographie des principaux ouvrages relatifs à l'amour. The work runs to 2,500 pages in double column and is devoted primarily to works in the French language. Gay’s work is considered, along with Hugo Hayn’s Biblioteca Germanorum Erotica, as the most important of bibliographies of erotica. The 35,000 books it describes far exceeds any reference except Hayn’s.

He was the father of Jean Gay, who co-founded Gay et Doucé.

He was married to Desirée Gay.

Contents

French text

Jules Léopold Gay, né le 2 août 1809 à Paris, mort en 1883, est un éditeur et un théoricien socialiste français.

Fils de l'éditeur Dominique Gay, fondateur de la librairie de la cour de Russie à Saint-Pétersbourg, il se convertit au socialisme et devient en 1835 un disciple de Robert Owen, prônant l'égalité sociale et sexuelle; il collabore au Crisis et au New moral world. Il publie en 1837 les Propositions fondamentales du système social de la communauté des biens fondé sur les lois de la nature humaine, traduction de l'Outline of the rational system of society (1830) d'Owen. À Londres, il lie également connaissance avec une militante féministe et socialiste, Jeanne-Désirée Véret, avec laquelle il se marie en 1837. Ensemble, ils ont deux fils, Jean en 1838 et Owen en 1842. En 1840, le couple tente de fonder une école pour les petits enfants au programme novateur à Châtillon-sous-Bagneux, mais échoue, faute de capitaux.

Après la Révolution de février 1848 et la proclamation de la Deuxième République, Désirée Gay se distingue avec plusieurs autres femmes par ses lettres et ses pétitions aux autorités en faveur de l'égalité des sexes. Élue déléguée à la Commission des Travailleurs, qui siège au palais du Luxembourg, et chef de division de l'un des Ateliers nationaux, elle collabore, en mars-avril 1848, au journal féministe La Voix des femmes puis crée La Politique des femmes, qui ne compte que deux numéros. De même, avec Jeanne Deroin, elle fonde l'Association mutuelle des femmes et un nouveau journal, L'Opinion des femmes, avant de se retirer de la vie publique, fin 1849, pour reprendre ses activités de couturière.

De son côté, Jules Gay fait paraître le premier et unique numéro d'un mensuel, Le Communiste en mars 1849 ; dans sa profession de foi, il parle essentiellement d'amour et d'économie.

Peu après, il s'installe comme libraire, éditeur et bibliographe spécialisé dans la littérature galante. En 1861, il publie son œuvre la plus connue, la Bibliographie des principaux ouvrages relatifs à l'amour, aux femmes et au mariage et des livres facétieux, pantagruéliques, scatologiques, satyriques, seulement à 300 exemplaires, édition épuisée en quelques mois. À cause de la nature des ouvrages qu'il édite, il subit de nombreux procès et se voit retirer son autorisation de publier. Le couple doit quitter la France en 1864 et s'installe à Bruxelles, comme de nombreux éditeurs. Puis ils rejoignent Genève en 1869 et Turin, avant de revenir à Bruxelles en 1876.

En exil, le couple s'inscrit à l'Association internationale des travailleurs, où Désirée devient présidente de la section des femmes en 1866. Jules Gay a également participé à la fondation de l'Alliance internationale de la société socialiste, proche de Bakounine, en octobre 1868.

Œuvre

Sources

Bibliography

  • Gay, Jules. L'Italie méridionale et l'empire Byzantin: Livre II. Burt Franklin: New York, 1904.
  • Patrick J. Kearney's A Bibliography of the Publications of Jules et Jean Gay (1988)






Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Jules Gay" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools