Jacques-Henri Meister  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Jacques-Henri Meister, né le 6 août 1744 à Zurich où il est mort le 9 octobre 1826, est un écrivain suisse.

Issu d’une famille protestante exilée, son livre De l’origine des principes religieux, paru en 1768 lui valut d’être déchu de sa fonction de ministre à Zurich et ses droits civils et politiques. Il les recouvrera en 1772.

En 1773 il succède à Melchior Grimm, dont il était secrétaire, à la direction de la Correspondance littéraire et en poursuivra la publication jusqu’en 1813.

C’est un proche collaborateur de Denis Diderot, ami de Jacques Necker, correspondant de Germaine de Staël et de la famille Vandeul (nom de l’époux de la fille de Diderot).

Œuvres

Certains des ouvrages, publiés anonymement, lui sont attribués par Antoine-Alexandre Barbier.

  • De l’origine des principes religieux, 1768 ([1] dans Gallica).
  • Éloge de Lavater comparé à Diderot, à la suite d'un Traité de la physionomie par le sophiste Adamantius ou Extrait des philosophes anciens et des physionomistes modernes paru en 1760.
  • À la mémoire de M. Diderot, mieux connu sous le titre Aux mânes de Diderot, 1786. Ce texte est repris, avec des variantes, dans les éditions Brière (1821) et Assézat (1875) des éditions des Œuvres de Diderot.
  • De la morale naturelle, Paris : Volland, 1788.
  • Des premiers principes du système social appliqués à la révolution présente, Nice, Paris : Guerbart, 1790.
  • Lettres sur l'imagination, Zurich, Orell, Gessner, Füssli, 1794.
  • Betzi ou L'amour comme il est : roman qui n'en est pas un précédé d'entretiens philosophiques et politiques, Paris : A.-A. Renouard, 1801.
  • Essai de poésies religieuses, Paris, impr. de P. Didot l'aîné, 1801
  • Sur la Suisse à la fin du dix-huitième siècle, Lunéville, 1801
  • Cinq nouvelles helvétiennes, Paris, A.-A. Renouard, 1805
  • Euthanasie ou Mes derniers entretiens avec elle sur l'immortalité de l'âme, Paris : A.-A. Renouard, 1809.
  • Heures ou Méditations religieuses à l'usage de toutes les communions de l'Église, Zurich, Druck Fürsti, 1820
  • Mélanges de philosophie, de morale et de littérature, Genève et Paris, 1822.
  • Souvenirs de mon dernier voyage à Paris (1795), Paris : A. Picard et fils, 1910.

Voir aussi

Bibliographie

  • Yvonne de Athayde Grubenmann, Un cosmopolite suisse : Jacques-Henri Meister, Genève, Droz, 1954.
  • Paul-Otto Bessire, Jacob-Henri Meister : sa vie et ses œuvres, Delémont, Imprimerie Boéchat, 1912.
  • Zurbuchen Simone, Les Philosophes et la Révolution : l'analyse de Jacques Henri Meister. In : Carrefour (ISSN 0706-1250), 2002 (vol. 24), n°1, p. 85-98.
  • Template:Guil, Présence de Diderot : Internationales Kolloquium zum 200. Todesjahr von Denis Diderot an der Universität-GH Duisburg vom 3.-5. Oktober 1984, hg. von Siegfried Jüttner, Francfort-sur-le-Main, Peter Lang, 1990 (= Europäische Aufklärung in Lit. und Sprache, 1), 191-201.




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Jacques-Henri Meister" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools