Philosophy of the Will  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

(Redirected from Fallible Man)
Jump to: navigation, search

"With defilement we enter into the reign of terror" --Paul Ricœur, Philosophy of the Will

Related e

Wikipedia
Wiktionary
Shop


Featured:

Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel
Enlarge
Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel

Philosophie de la volonté (Philosophy of the Will) is a multi-volume work by French philosopher Paul Ricoeur.

"The details of Ricoeur's philosophy of the will is supposed to be found in a three-volume work: first, Freedom and Nature: The Voluntary and the Involuntary; secondly, Finitude and Culpability which appears in two parts namely Fallible Man and The Symbolism of Evil; and Poetics of the Will.1 Ricoeur “begins with a descriptive phenomenological style to present the essence of the phenomena of the will in Volume One, and continues on to a descriptive, hermeneutic- phenomenological style concerning the empirical facts of the will in Volume Two. Throughout these volumes he foreshadows the projected style and content of the elusive unwritten third volume, the Poetics of the Will."[1]

Contents

From the publisher

Philosophie de la volonté. Tome I: Le volontaire et l'involontaire, Aubier, 1950

Le Volontaire et l’Involontaire constitue le premier tome, publié en 1950, de la trilogie de la Philosophie de la volonté. Deux projets s’y croisent. Le premier est de prendre la mesure de la passivité qui dément la prétention du cogito d’origine cartésienne à se poser souverainement lui-même. Le second est de porter aussi loin que possible la description pure ? à la façon de l’intuition eidétique de Husserl ? des structures du vouloir : projet, imputation, motivation, désir, effort, émotion, habitude, etc. Le premier projet appelle le complément d’une méditation sur la « disproportion » de soi à soi-même qui définit le statut ontologique de « L’Homme faillible ». Le second rencontre sa limite dans la nécessité de mettre toujours entre parenthèse la condition d’une volonté depuis toujours mauvaise. La parenthèse sera levée dans « La Symbolique du mal » qui marquera le passage d’une phénoménologie pure à une herméneutique.

Philosophie de la volonté. Tome II: Finitude et culpabilité, Aubier, 2 volumes, 1960

On a réuni ici dans un seul volume " L'Homme faillible " et " La Symbolique du mal ", qui ensemble formaient sous le titre commun Finitude et Culpabilité le second tome, publié en 1960, de Philosophie de la volonté. Dans le premier ouvrage, on soutient la thèse selon laquelle la fragilité ontologique issue de la " disproportion " de soi à soi-même, illustrée tour à tour dans l'ordre du penser, de l'agir, puis du sentir, n'est pas en soi mauvaise. La finitude n'est pas le mal. Dans le second volume, on s'emploie à montrer que la condition mauvaise de la volonté est d'ordre contingent et historique par rapport à sa constitution essentielle et qu'elle relève d'une herméneutique des symboles et des mythes du mal qui structurent la mémoire de l'homme occidental, juif et grec.

References

  • Philosophie de la Volonté II: L'homme faillible et La symbolique du mal (Philosophy of the Will II: Fallible Man and The Symbolism of Evil) appeared in 1960.





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Philosophy of the Will" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools