De la demoiselle qui vouloit voler en l'air  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

De la Demoiselle qui vouloit voler en l'air is a fabliau by French trouveur Rutebeuf, "in which a clerk, while pretending to add wings and feathers to a lady, that she might fly, acts in a similar manner with the priest of Barletta" (History of Prose Fiction).

It is the Decameron's Ninth Day, Novel X Jean de La Fontaine's "La Jument du compère Pierre."

The fabliaux is collected is in Fabliaux ou contes, fables et romans du 12e et du 13e siècle, traduits ou extraits (1829) by Le Grand d'Aussy, Volume: 4.

Excerpt

from Fabliaux ou contes, fables et romans du 12e et du 13e siècle, traduits ou extraits

Certaine demoiselle, d'une beauté rare, avoit pour soupirants grand nombre de chevaliers , d'écuyers et de bourgeois, mais elle refusoit de se marier et ne vouloit écouter aucun d'eux. Comme elle étoit aussi bête que jolie, elle s'avisa un jour de dire qu'elle desireroit voler. Aussitôt ses amants lui firent à l'envi des ailes avec de la cire et des plumes. Cependant elle n'en vola pas davantage. Un clerc , plus fin que les autres , la trouvant seule , lui dit : « Toutes ces inventionsce là ne valent rien , belle amie ; ne voyez - vous « pas que, pour fendre l'air, des ailes ne suffisent «point, et que les oiseaux ont encore, outre « cela, un bec et une queue? » L'innocente couvint qu'il avoit raison; mais comment se procurer ce double moyen? « Je m'en charge, reprit « le clerc. » Et aussitôt plaçant la belle à ses côtés, il lui donna mille baisers amoureux. C'étoit ainsi qu'il travailloit à faire le bec , disoit-il. . . .

Au bout de quelques mois, la demoiselle s'aperçut que sa taille s'arrondissoit de jour en jour; et loin d'être, comme elle s'en flattoit , plus disposée à voler qu'auparavant, il se trouva au contraire qu'elle avoit peine à marcher.

Recueil de Barbazan, tome iv, page 271.

Ce conte paroît avoir donné naissance à celui de la Jument du compère Pierre , qu'on lit dans Boccace et dans La Fontaine ; et ce qui prouve que nos poètes ne sont pas si méprisables, c'est qu'ici, où Boccace s'éloigne de Rutebeuf, il est moins ingénieux que lui.





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "De la demoiselle qui vouloit voler en l'air" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools