Dialogue entre le con et le vit  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Dialogue entre le con et le vit.


Le con et le vit, 1787
(extrait)
Le Con : Doucement, doucement.
Le Vit : N’ayez point peur, je ne pose point à terre, je suis tout en l’air.
- Bon. C’est que si ma maîtresse s’éveillait, tout serait perdu. La circonstance est favorable, elle a les cuisses écartées, la couverture est tombée dans la ruelle, je suis au bord du lit, le drap est relevé, la lampe vis-à-vis de moi. Avancez.
- Me voilà.
- Ciel !
- Ah ! Dieux !
- C’est donc là ce qu’on appelle un Vit !
- Oui, cher petit con d’Amour.
- Je mourrais d’envie d’en voir un.
- Ce n’est rien de me voir, c’est tout de me sentir.
- Comme vous remuez ! comme vous grandissez ! que c’est drôle !





Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Dialogue entre le con et le vit" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools