De l'Allemagne  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

(Redirected from De L'Allemagne)
Jump to: navigation, search

After divorcing his wife Karoline, in 1804, August Wilhelm Schlegel traveled in France, Germany, Italy and other countries with Madame de Staël, as tutor to her sons and adviser in her literary work. She owed to him many of the ideas which she embodied in her work, De l'Allemagne.

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

De l'Allemagne (1813) is a book by Madame de Staël. The book brought German Romanticism to France. Straining under French censorship, she wrote to the emperor a provoking and perhaps undignified letter. Napoleon’s mean spirited reply to her letter was the condemnation of the whole edition of her book (ten thousand copies) as not French, and her own exile from the country.

On the term 'romantic poetry

De la poésie classique et de la poésie romantique
Le nom de romantique a été introduit nouvellement en Allemagne pour désigner la poésie dont les chants des troubadours ont été l'origine, celle qui est née de la chevalerie et du christianisme. Si l'on n'admet pas que le paganisme et le christianisme, le nord et le midi, l'antiquité et le moyen âge, la chevalerie et les institutions grecques et romaines, se sont partagé l'empire de la littérature, l'on ne parviendra jamais à juger sous un point de vue philosophique le goût antique et le goût moderne.
On prend quelquefois le mot classique comme synonyme de perfection. Je m'en [285] sers ici dans une autre acception, en considérant la poésie classique comme celle des anciens, et la poésie romantique comme celle qui tient de quelque manière aux traditions chevaleresques. Cette division se rapporte également aux deux ères du monde: celle qui a précédé l'établissement du christianisme, et celle qui l'a suivi. [1]


Incipit[2]

Il n'y a pas plus de trente ans que l'Allemagne, considérée tout le point de vae intellectuel, était pour nous une terre peu connue, ou méconnue. Nous avons été coupables envers elle d'oubli et de négligence. C'est un fait que nous ne pouvons plus nier aujourd'hui, que, non contents de nous prosterner devant les hommes de son grand siècle, nous nous en allons, comme des chevaliers pleins de foi, à la recherche des châteaux enchantés qu'elle élevait au moyen âge, des élégies d'amour que les Minnessnger murmuraient au beau pays de Souabe, et des strophes - héroïques qui racontaient les combats de Dielrich et la mort de Hagen. Plus d'une fois cependant la noble musc de la Germanie, la muse d'Arminius et des Niebelungen nous appela de l'autre côté du Rhin avec sa harpe sonore on sa lyre plaintive ; plus d'une fois le génie scolastique de cette terre d'étude, debout sur le seuil des universités, nous invita à venir voir les combinaisons qui mettaient en rumeur tout son monde de savants et troublaient la pensée de Faust. Mais nous étions alors trop fiers de nos travaux, trop préoccupés de notre gloire, pour nous laisser séduire par une ambition étrangère. Sur toute la France s'étendaient les rayons d'une lumière céleste. Elle portait sur ses épaules le manteau de la royauté littéraire ; et quand elle énumérait les noms illustres de ses prosateurs, de ses poètes , quand' elle voyait leur influence se propager au sud et.au nord, quand tout semblait s'assimiler à sa pensée et se plier à son génie, elle pouvait dire, en changeant un mot à rorgueilleux axiome de Louis XIV: L'Europe, c'est moi

Bibliography

  • De l'Allemagne, 1810/1813




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "De l'Allemagne" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools