Claude Le Petit  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Wikipedia
Wiktionary
Shop


Featured:

Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel
Enlarge
Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel

Claude Le Petit, born in Paris in 1638 and executed in Paris on September 1 1662, was a French writer of libertine literature similar to fellow countryman Théophile de Viau and the British John Wilmot.

He was burned at the stake for "atheism," but in particular for having written the poem "Apologie de Chausson," on the death of Jacques Chausson.

French profile

Fils d’un tailleur d’habits, Claude Le Petit a fait ses études chez les jésuites. Il quitte le collège pour une correction qui lui avait été infligée. S’étant pris de querelle avec un moine, il se cache dans son église, le poignarde avant de s’enfuir pour l’Espagne et l’Italie où il passe sept à huit ans avant de revenir en France où il fait des études de droit, vit d’une plume souvent intéressée et se livre à « toutes sortes de débauches » notamment dans le genre de celles de celles de Chausson à la mémoire duquel il rédige en 1661 un sonnet louant sa force d’âme durant son supplice pour sodomie.

Selon certains, un jour d’août 1662 qu’il avait négligé de fermer sa croisée, le vent aurait fait envoler ses papiers, au nombre desquels une chanson impie qu’il avait composée sur la Vierge bientôt ramassée par un prêtre qui s’empressa de la porter au procureur du roi. Pour d’autres, l’imprimeur qui devait procéder à l’impression de son Paris ridicule aurait dénoncé à la justice, à la suite d’une querelle, le libraire qui aurait, à son tour, livré Le Petit. Quoi qu’il en soit, une perquisition ordonnée à son domicile découvre le brouillon de chansons qui couraient manuscrites dans Paris. Guillaume Colletet a rapporté : « Ce jourd’hui premier jour de septembre fust bruslé en place de Grève, à Paris, après avoir eu le poing coupé, fait amende honorable devant Nostre-Dame de Paris esté étranglé Claude Petit, advocat en Parlement, auteur de L’Heure du Berger, et de L’Escole de l’Interest pour avoir fait un livre intitulé : Le Bordel des Muses, escrit l’Apologie de Chausson, le Moyne renié et autres compositions de vers et de prose pleine d’impiétés et de blasphèmes, contre l’honneur de Dieu, de la Vierge et de l’Estat. Il estoit âgé de vingt et trois ans et fut fort regretté des honnestes gens à cause de son bel esprit qu’il eust peu employer à des choses plus dignes de lecture. »

Jean Rou rapporte qu’il fit preuve, devant le supplice, de la même constance que Chausson.

Bibliographie

  • Frédéric Lachèvre, Les œuvres libertines de Claude Le Petit, parisien, brûlé le 1Template:Er septembre 1662, [L’escole de l’interest et l’université d’amour ; L’heure du berger, demy-roman comique ou roman demy-comique ; Le bordel des muses; ou, Les neuf pucelles putains.] Genève, Slatkine reprints, 1968
  • Frédéric Lachèvre, Claude Le Petit et la Muse de la cour (1er septembre-28 octobre 1657), Paris, Champion, 1922
  • Paul Lacroix Jacob, Paris ridicule et burlesque au dix-septième siècle, Nouv. éd. rev. et cor. avec des notes par P.L. Jacob, Paris, A. Delahays, 1859
  • Jean-Pierre Cavaillé, L’Antre des nymphes [Histoire allégorique de Claude Le Petit], Paris, Anacharsis, 2004. ISBN 2914777132




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Claude Le Petit" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools