Justine struck by lightning  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

By far the most gruesome scene in Justine is the one where the company Juliette, her sister, is keeping decides to put Justine outside when there is a storm. She is immediately struck by lightning.

French

Noirceuil:

- Mes amis, dit-il à la joyeuse société, j'ai souvent vu que, dans de pareilles aventures, il devenait extrêmement instructif de tenter le sort. Un orage horrible se forme ; livrons cette créature à la foudre ; je me convertis, si elle la respecte.

- A merveille ! s'écria tout le monde.

- Voilà une idée que j'aime à la folie, dit Mme de Lorsange, ne balançons pas à l'exécuter.

L'éclair brille, les vents sifflent, le feu du ciel agite les nues ; il les ébranle d'une manière horrible... On eût dit que la nature, ennuyée de ses ouvrages, fût prête à confondre tous les éléments, pour les contraindre à des formes nouvelles. On met Justine à la porte, non seulement sans lui donner un sol, mais en lui ravissant même le peu qui lui restait. La malheureuse, confuse, humiliée de tant d'ingratitude et de tant d'horreurs, trop contente d'échapper peut-être à de plus grandes infamies, gagne, en remerciant Dieu, le grand chemin qui borde l'avenue du château... Elle y est à peine arrivée, qu'un éclat de foudre la renverse, en la traversant de part en part.

- Elle est morte ! s'écrient, au comble de leur joie, les scélérats qui la suivaient. Accourez, accourez ! madame ! venez contempler l'ouvrage du ciel, venez voir comme il récompense la vertu : est-ce donc la peine de la chérir, quand ceux qui la servent le mieux deviennent aussi cruellement les victimes du sort ?

Nos quatre libertins entourent le cadavre ; et quoiqu'il fût entièrement défiguré, les scélérats forment encore d'affreux désirs sur les restes sanglants de cette infortunée. Ils lui enlèvent ses vêtements ; l'infâme Juliette les excite. La foudre, entrée par la bouche, était sortie par le vagin : d'affreuses plaisanteries sont faites sur les deux routes parcourues par le feu du ciel.

- Qu'on a raison de faire l'éloge de Dieu, dit Noirceuil ; voyez comme il est décent : il a respecté le cul. Il est encore beau, ce sublime derrière, qui fit couler tant de foutre ! est-ce qu'il ne te tente pas, Chabert ?

Et le méchant abbé répond en s'introduisant jusqu'aux couilles dans cette masse inanimée. L'exemple est bientôt suivi ; tous les quatre, l'un après l'autre, insultent aux cendres de cette chère fille ; l'exécrable Juliette se branle, en les voyant faire ; ils se retirent, la laissent, et lui refusent jusqu'aux derniers devoirs.

Triste et malheureuse créature, il était écrit dans le ciel, que le repos même de la mort ne te garantirait pas des atrocités du crime et de la perversité des hommes ![1]

English

"Justine was brought into the open. And lo! she was immediately struck by lightning. The joy of the companions of vice was great. Nature had spoken. ..." --James Bruce translation of Iwan Bloch


Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Justine struck by lightning" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools